endométrioseL’endométriose touche trop de femmes, qui souffrent souvent de douleurs fortes, souvent handicappantes.

Voici le magnifique témoignage d’une femme, mère de 2 filles, qui nous raconte son parcours jusqu’à la guérison. Je la remercie du partage qu’elle nous offre, véritable message d’espoir pour toutes les femmes en souffrance et en recherche.

“J’ai été diagnostiquée pour une adénomyose (endométriose de l’utérus) en Octobre 2015. Initialement je faisais partie de celles qui naissent avec un utérus rétroversé.

Cette pathologie est très douloureuse et invalidante. Il y avait des adhérences sur les intestins, les reins, la vessie, ce qui générait des infections urinaires à répétition, une névralgie du nerf pudental et d’autres troubles profondément accablants. Le moral en a pris un sacré coup, mais je n’ai jamais perdu l’espoir de voir s’améliorer mon état. Au moment du diagnostic, le gynécologue spécialiste de cette pathologie m’a prescrit un traitement hormonal/ménopause artificielle (que je n’ai jamais pris) et m’avait préparé à une éventuelle hystérectomie si le traitement « ne fonctionnait pas ».

Dans mon parcours j’ai rencontré un personnel médical très formaté, qui la plupart du temps avait une faible connaissance de cette pathologie. J’ai même failli faire l’objet « d’essais » thérapeutiques !

Mais j’ai aussi rencontré (heureusement) des personnes fantastiques et à l’écoute ; que ce soit dans le domaine médical ou des thérapies naturelles. Mon médecin traitant et gynéco ouverte aux médecines non conventionnelles a soutenu chaque projet thérapeutique que je souhaitais expérimenter, en me prescrivant les clichés susceptibles de prouver que mon état s’améliorait. Un homéopathe a su approfondir et se remettre en question face aux retours que je lui faisais dans les traitements qu’il me proposait….

mestruazioniJ’ai aussi fait une cure thermale spécifique à Challes les eaux (en Savoie), ce qui a porté ses fruits, et durant laquelle j’ai rencontré des femmes atteintes à divers stades, dont les conséquences pour certaines étaient des problèmes de conception/fertilité.

Grace à la pratique du yoga au féminin, à la danse, à une réforme alimentaire, à des soins énergétiques et à un intense travail sur moi-même d’un point de vue émotionnel, j’ai pu voir progressivement mon cas se stabiliser.

Mais il fut un moment où je sentais que je devais accompagner les mouvements physiques et le travail subtil par le toucher, par le massage pour que tout se rétablisse et que tout reprenne sa place.

Surtout il fallait éliminer les adhérences, rétablir la circulation (sanguine et énergétique) au niveau de mon bassin, et gagner en autonomie avec une pratique que je pouvais appliquer sur moi et gratuitement ! (car les médecines naturelles, non prises en charge par la sécurité sociale, imputent fortement le budget).

Très vite, et parce que c’était juste ! J’ai reçu le soin Arvigo. C’était il y a quelques mois. Depuis j’ai appliqué sur moi-même ce que Cecilia m’a conseillé et enseigné ; Elle offre un accompagnement féminin global et cela est très important.

Pour moi c’est une technique très prometteuse. Disons que depuis que je l’applique, mes lunes sont moins spasmodiques, mois douloureuses, plus claires et plus nettes. Durant les premiers cycles c’est comme si mon corps se débarrassait des amas de sang lovés dans des endroits secrets. Les mouvements, uniquement, n’auraient pas pu m’en soustraire. Ce fut un gros nettoyage ! et en douceur en plus ! Parce que ce massage externe est doux, non invasif. Il est aussi très méditatif, dans le sens où l’on a conscience de sa respiration, on la dirige. Le souffle se rétablit, et d’un point de vue subtil c’est un vrai voyage. Je m’amuse à visualiser à l’intérieur dans le même temps.

Aujourd’hui, mon ventre est au centre de mon attention, il respire et il se déploie dans ce qu’il a de plus puissant. Et cela joue aussi sur le positionnement que je peux avoir dans ma vie, face à mes relations, face à l’environnement dans lequel je chemine.

Oui je confirme ce que disait Don Elijio Panti (enseignant de Rosita Arvigo), à savoir « Si l’utérus d’une femme est en déséquilibre, elle l’est aussi. »

La technique Arvigo est pour moi très puissante ; elle agit certes sur des troubles physiques, mais elle facilite également l’équilibre émotionnel et mental.

Selon moi, au stade où j’en suis, elle a permis de rappeler en mon ventre, en mon centre, l’Esprit qui s’en était éloigné.

ciclicitàD’un point de vue médical, à ma grande surprise, mon utérus est « normoversé » (échographie à l’appui). De plus, il semblerait que la majorité des adhérences ait été dissipée.

La dernière échographie a démontré que l’endométriose a régressé à en stade « débutant » (ce qui ne nécessite plus d’hystérectomie qui n’aurait d’ailleurs servi à rien puisque les cellules endométriales qui migrent sur les autres organes continuent à être influencées par les hormones, donc à provoquer des douleurs !).

Le gynécologue m’a dit que ce devait être l’effet (magique) du traitement hormonal !! …. J’ai souri…. je n’ai pas voulu la contredire et j’ai omis de dire que je n’avais pas pris son traitement…. Je suis juste ravie d’avoir enfin les outils qui me permettent de maintenir cet équilibre tant espéré.

Alors merci à Cecilia, car outre le fait que ce soit une excellente thérapeute, c’est une belle personne, exempte de tout jugement et d’une douceur délicieuse. Je suis vraiment très heureuse qu’elle ait accepté de me donner la main à un moment où j’en avais besoin….

C’est pourquoi je continuerai à me former auprès d’elle, car l’accompagnement à l’autonomie qu’elle propose m’a séduite. L’investissement sur soi en vaut vraiment la peine ; c’est pourquoi j’encourage toute femme curieuse ou en demande de s’autoriser à vivre cette aventure en toute confiance !!”

 

Condividi

Autres articles qui peuvent vous interesser :

vapeurs vaginales

5 bonnes raisons de faire des vapeurs vaginales

man-2013447_640

Vulvodynie: la guérison est-elle possible?

worried-girl-413690_640

Douleurs pelviennes et vulvodynie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *